Les traces filmiques

Traces mémorielles du processus de création

Création cinématographique en cours


Une pellicule de caméra Super 8 peut enregistrer 2 minutes et 30 secondes d’image. Lors de chaque résidence de création pour le spectacle Souviens-toi d’avant l’aube, nous tournerons une, deux ou trois pellicules, en nous demandant : de quoi nous souvenons-nous du travail, sur ces quelques minutes de mémoire ? Quelles sont les images, les instants qui restent, qui s’impriment dans la cire de nos souvenirs – ici pellicule sur laquelle se déposent des morceaux de lumière ?

De ces traces, un film s’écrira.

Nous ne savons aujourd’hui s’il explorera, à sa manière et lui aussi, vaste Mémoire ; ou si ce sera une autre parole, une autre logique, qui émergera de ces instants de l’hors scène, de ces bribes de dévoilement…

Nous nous laissons libres de ne pas décider dès à présent de la forme que prendra le travail filmique, et de nous-mêmes découvrir ce qui se dit sous ce que nous cherchons à dire. Nous laissons au processus la joie d’être notre inspirateur.

Images et réalisation : Fabrice Leroy

Partager l'aventure

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

TISSER LE LIEN

Échanger sur un projet, ou simplement se dire bonjour ?