Isabelle Ardouin

À travers la passion de son père, Isabelle grandit au milieu de câbles électriques, de projecteurs, d’enceintes de son, de mortiers d’artifices et de toutes ces « bidouilles techniques » qui existent dans le monde du spectacle, et surtout, sans jamais éteindre la musique. Après une formation en Arts Plastiques à l’Université de Rennes II entre 1997 et 1999 puis un IUP métiers du spectacle à l’Université de Bourgogne de 1999 à 2002, elle décide d’abandonner ses études et retourne à ses racines : elle se lance en autodidacte dans la lumière et la pyrotechnie. Depuis, elle se met au service de compagnies de théâtre (Cie Carni Levamen, Cie Crue, Cie Nomorpa, Les Léz’arts Verts…), de groupes de musique (Casualty, Cendrio…) et d’artistes plasticiens (Yorga, Anne Levillain, Pierre Brunelière…)  pour leur apporter son savoir-faire technique, petites touches magiques qui éclairent des instants subtils ou embrasent un espace… que ça brille dans les yeux des spectateurs !

C’est une nouvelle aventure qui s’écrit avec Le Désert en Ville et les Lettres Vives, et que jamais ne s’arrête la musique…